Recette : le thé glacé maison

Recette : le thé glacé maison

Désaltérant, rafraichissant, gourmand et peu sucré : quoi de mieux qu'un thé glacé maison pour profiter des beaux jours ? Bien infusé, un thé glacé maison réjouit tous les palais - y compris ceux qui croient ne pas aimer le thé 😉
Petit tour d'horizon et conseils d'alchimistes : en route pour le monde de la plus fraiche des boissons.

Recette ultime du thé glacé : l'infusion à froid

Bien sûr, on pourrait infuser le thé à chaud et le laisser refroidir. Bien sûr, on pourrait le verser sur des glaçons pour accélérer tout ça. Mais ce n'est pas un hasard si les bonnes choses prennent un peu de temps. Explication.

Lorsqu'on infuse des feuilles de thé, on extrait de nombreuses molécules naturellement présentes dans la plante. Parmi elles, les catéchines, qui sont responsables de la sensation d'amertume qui peut se dégager d'un thé lorsqu'on l'infuse trop longtemps ou avec une eau trop chaude. Or, les catéchines sont pour la plupart de grosses molécules, qui ont besoin de chaleur pour être extraites : en infusant un thé chaud, on va naturellement les retrouver dans sa boisson.

Dans l'absolu, ce n'est pas un problème. SAUF que le froid fait ressortir, sur la langue, les saveurs amères (raison pour laquelle un café froid est généralement imbuvable). En Occident, on a tendance à compenser l'amertume par le sucré : on ajoutera donc du sucre en veux-tu en voilà dans son thé glacé maison. C'est à peu près comme ça qu'on obtient... un soda. Et c'est dommage.

Les catéchines étaient peu solubles dans l'eau froide, le plus simple consister à infuser son thé dans une eau à température ambiante. Pas froide, non, car on pencherait de l'autre côté de la balance : on extrait très peu de parfums d'une feuille de thé dans une eau à moins de 10°C. Donc on laisse son thé infuser tranquillement à température ambiante, dans une théière ou une carafe cold brew, puis on retire le filtre comme s'il s'agissait d'un thé chaud - après 45 minutes s'il s'agit d'un thé, après 2 heures s'il s'agit d'une infusion.

Côté dégustation, trois options s'offrent ensuite à vous : 

  • On boit le thé tel quel, à température ambiante
  • On verse le thé sur des glaçons pour le boire glacé
  • On conserve le thé au réfrigérateur, jusqu'à 4 jours, pour un thé frais

Avantages et inconvénients des différents thés glacés

On l'a vu, il existe trois façons de boire son thé glacé : petit récapitulatif des avantages et inconvénients de chacun.

Boire le thé à température ambiante : clef-en-main, pas la peine de refroidir sa boisson, on peut la servir directement après l'infusion. Cette boisson est pratique, mais pas très rafraichissante, puisqu'elle est à la même température que la pièce où vous l'avez infusée. On réservera cette option en accompagnement d'un repas, comme une alternative saine et originale à un verre de vin.

Verser le thé sur des glaçons : super efficace ! La boisson rafraîchit instantanément et le son des blocs de glace qui tintinnabulent contre le verre est un perpétuel enchantement. L'avantage, c'est donc l'effet rafraichissant immédiat de cette boisson. L'inconvénient, c'est la dilution : en apportant des glaçons à la boisson, on lui apporte de l'eau. Notre conseil, si vous savez que vous allez partir sur cette option, est de concentrer un peu plus votre thé en vrac lors de l'infusion, pour compenser la dilution (2 à 3 grammes par litre).

Dernière option : la conservation au frais. C'est la méthode que nous pratiquons depuis 2015 chez Kodama, qui nous permet d'avoir du thé frais toute l'année, servi à température de réfrigérateur, entre 1°C et 6°C. Une carafe au frais tout l'été est la garantie d'une douceur et d'un rafraichissement à portée de main, sans sucre et donc plus hydratant que n'importe quel soda. Le seul inconvénient est le temps d'attente pour rafraichir le thé, après l'infusion : comptez environ 2h entre la fin de l'infusion et le premier verre. Un peu d'anticipation permet de compenser tout ça !

Quelles recettes pour du thé et des infusions glacés ?

Amateurs de thé vert, deux options 100% bio s'offrent à vous : un accord fruité-frais avec À Cœur Vaillant, associant écorces d'orange, feuilles de menthe verte et d'eucalyptus, ou une recette délicate, fraiche et surprenante nommée Poids Plume, conçue autour d'un thé vert auquel nous ajoutons du basilic et des agrumes.

Côté thé noir, deux incontournables : Au Petit Bonheur, un darjeeling conçu comme un Earl Grey à l'aide de bergamote, auquel nous ajoutons des morceaux de pêches jaunes et un soupçon de romarin ; Cartes sur Table, un thé noir délicat à la fleur d'oranger, comme un été au soleil.

Enfin, pour les infusions, vous pourrez jouer la carte estivale, radieuse et presque pétillante de La Vie comme elle Vient, cette infusion d'hibiscus et d'orange sanguine qui concilie la couleur et la fraicheur d'un rosé... ou vous laissez envoûter par Du Bout des Lèvres, cette infusion de pétales d'hibiscus, de chair d'ananas et de poivre rose (mon préféré !).


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés