Votre panier
Fermer alternative Icône
Fermer Icône

Thé & Vin : deux cousins pas si éloignés

Thé & Vin : deux cousins pas si éloignés

Thé ou vin : qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait le plaisir. On imagine mal renoncer à un verre pour une tasse, ou inversement ; pourtant, de nombreux points communs réunissent ces deux boissons.

Des élixirs millénaires

Les premières traces de vignoble cultivé remontent à 3000 av. J.-C. autour du bassin méditerranéen : on apprécie déjà une liqueur enivrante autour d'un repas. Quant au thé, la légende raconte que l'Empereur Shennong aurait découvert ses vertus lors d'une infusion "accidentelle" en 2737 av. J.-C., à l'autre bout du monde. Les deux boissons sont donc contemporaines à quelques siècles près !

Couleurs et cultivars

Le thé et le vin ont en commun une classification par couleur, par cépage et par origine. Si l'on distingue trois grandes couleurs de vin (rouge, blanc, rosé), on recense cinq couleurs de thé (blanc, vert, bleu, noir et sombre). Chaque couleur donnera une profil aromatique particulier au vin comme au thé, oscillant entre des notes boisées, florales et fruitées.

Si l'on parle de cépage pour le vin, on emploie le terme de cultivar pour le thé (comme pour la plupart des plantes). Merlot, Malbec ou Pinot noir : à chaque cépage sa signature. Pour le thé, si tous les théiers sont issus d'une seule et même plante (nommée Camellia Sinensis), on obtient différentes sous-variétés par sélection et par hybridation. Les cultivars possèdent différentes propriétés, comme par exemple la résistance à certains types de climats, ainsi que différentes saveurs et textures lorsqu'on les infuse.

Enfin, l'origine est aussi importante pour le thé que pour le vin. À chaque terroir ses propriétés, permettant de varier les plaisirs, chaque pays ayant tendance à se spécialiser : le Japon propose des thés verts à forte tendance iodée, tandis qu'on cultive à Darjeeling des thés noirs boisés possédant des notes florales et amandées.

L'art de la dégustation

La dégustation de thé et de vin n'est pas anodine. Qu'il s'agisse d'un moment pour soi, pour se retrouver et se recentrer, ou d'un moment d'échange et de convivialité, ces boissons sont associée à un fort imaginaire.

Sous nos latitudes, on a tendance à déguster le vin en accompagnement d'un repas. Pourtant, le thé s'y prête aussi ! Infusé à froid, il incarne une boisson originale à tous ceux qui, pour une raison ou une autre, cherchent une alternative au vin. Une pièce de viande rouge se mariera à merveille avec une tasse de Magie Noire, par exemple, ou des légumes grillés avec une tasse de Genmaicha - toutes deux servies à température ambiante. Les accords mets et thés sont un univers passionnant et encore largement inexploré !

Laisser un commentaire