Votre panier
Fermer alternative Icône

Les thés fumés : Pas de fumée sans feu

Les thés fumés : Pas de fumée sans feu

La légende raconte qu'il y a fort, fort longtemps, un cultivateur chinois récoltait avec patience et savoir-faire les plus belles des feuilles de thé de sa plantation. Alors qu'il en caressait les feuilles, il vit surgir au loin un percepteur, qui venait exiger la part de sa récolte qui revenait à l'empereur. Mais tout affairé qu'il était à converser avec ses plantes, le cultivateur n'avait pas eu le temps de sécher correctement les feuilles de thé fraichement récoltées : sans attendre, il mit le feu à des branches d'épicéa ramassées à la hâte et fit sécher son thé au-dessus. Ainsi naquit le premier Lapsang Souchong, dont le parfum et la complexité aromatique firent chavirer le cœur de l'empereur.

 

Les thés fumés possèdent une palette aromatique exceptionnelle, évoquant tour à tour le pin, la braise et les grillades. Du Tarry Souchong, venu de Taiwan pour révéler ses notes de forêt en été, jusqu'à Ryū, notre thé séché au-dessus d'un feu de fûts de whisky japonais, nombreux sont ceux qui pourront ravir le cœur de ceux qui se laissent tenter. On raconte qu'il existe un thé fumé par personne - il suffit d'en trouver le chemin !

 

Idéal en accompagnement d'un brunch ou d'un repas salé, le thé fumé se prête également au jeu de la cuisine. Remplacez l'eau du riz, par exemple, par une théière de thé fumé pour surprendre les palais et les convives ! Tous nos thés fumés sont garantis sans arôme : chez Kodama, il n'y a pas de fumée sans feu 🔥 

Laisser un commentaire