Votre panier
Fermer alternative Icône

Les Couleurs du Thé

Les Couleurs du Thé

Les chercheurs s'accordent à dire que l'œil humain distingue 2 millions de nuances de couleur. Des primaires à celle de l'arc-en-ciel, combien finissent dans le creux de notre tasse ? Combien de couleurs de thé existe-t-il et à quoi correspondent-elles ?

 

On estime aujourd'hui qu'il existe cinq couleurs de thé : le thé vert, le thé noir, le thé bleu ou bleu-vert, le thé blanc et le thé sombre.

 

Les thés verts sont les chevaliers de l'antioxydant. Séchées après cueillette, leurs feuilles conservent leur couleur originale et les vertus qui les rendent si populaires, qu'on y cherche des bienfaits detoxifiants ou énergisants.

Les thés noirs, que les Chinois nomment thés rouges, ont été entièrement oxydés avant séchage. Tels des feuilles brunies par l'automne, elles se teintent d'ocre et de brun, conférant au thé ses reflets d'ambre. Gorgées de théaflavine et de théarubigine, les tasses de thé noir auraient des vertus uniques sur la prévention des problèmes circulatoires.

Appelés thés Oolong ou thés bleus, les thés bleus-verts sont partiellement oxydés, à chemin entre les thés verts et les thés noirs. Spécialité de Taiwan et de l'est de la Chine, ils possèdent une palette aromatique immense et sont faiblement théiers, ce qui en fait des alliés parfaits à tout moment de la journée.

A peine façonné par la main de l'homme, le thé blanc est parmi les plus purs et précieux. Séché moins de quarante-huit heures à l'air libre, il subit une très légère oxydation naturelle, avant d'être séché et conservé à l'abri de la lumière et de l'humidité.

Le thé sombre, également appelé Pu Erh, est une spécialité originaire du Yunnan, dans le sud de la Chine. Seul thé qui gagne à être conservé d'année en année, tel un vin précieux, il possède une palette aromatique inoubliable, évoquant la terre après l'orage.

 

On pourrait compléter cet aperçu de mille légendes et nuances de teintes. Certains évoquent les thés jaunes et les thés d'or, d'autres pensent au rooibos lorsqu'on parle de thé rouge... Mais nous vous en dirons plus un autre jour. En attendant, retenez une seule chose : il n'existe qu'un bon thé, c'est celui que vous aimez.

Laisser un commentaire